La Portée et la Lecture Relative

Introduction

Pour écrire la musique, nous allons utiliser une portée sur laquelle ont trouvera, les notes à jouer, le rythme, la durée, etc. Cette ensemble de portées et signes est une partition qui permettra aux différents musiciens de jouer et de transmettre la musique.

Tout d’abord la portée est constituée de 5 lignes horizontales.
On place les notes sur les lignes ou les inter-lignes.
La suite de notes se lit de gauche à droite.

Sur cet exemple, nous avons 3 noires sur une portée : 3 noires sur une portée

Reconnaissance des notes sur la portée

Nous allons en premier définir une note de référence avec son emplacement sur la portée. Cela sera écrit en début de portée par un signe que l’on appelle une clé. Nous verrons plus tard les clés.

Les notes écrites sur la portée sont Do, , Mi, Fa, Sol, La et Si.

Nom des Notes

Cercle de notes – lecture montante : … , Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do, …

Lecture relative

En montant sur la portée, (ligne, inter-ligne, ligne, inter-ligne, …) on va avancer incrémentalement dans notre ensemble de notes.

Reprenons notre exemple des 3 noires sur notre portée : 3 noires sur une portée

Disons que la première note (celle de gauche puisque l’on va lire de gauche à droite) est un Do.
Alors, la suivante étant placée sur l’inter-ligne juste au dessus sera la note au dessus (de notre ensemble de notes). Dans ce cas, la deuxième note sera donc un .
Pour la troisième, on continu. Celle-ci étant placée sur la ligne juste au dessus de notre , ce sera donc la note suivante, un Mi. Le Mi est aussi 2 crans au dessus du Do.
Cela donne : Do, Mi dans ce cas.

On va lire les notes de manière relative par rapport à une référence connue.

Prenons une autre série : 3 noires sur une portée -2 Disons maintenant que la première note de notre série sur cette portée est un Sol. Dans ce cas, la deuxième note sera un La et la troisième un Si.

En descendant, c’est la même chose mais on va tourner sur notre cercle de notes dans l’autre sens. Par exemple : 3 noires sur une portée -3

Avec comme première note un , la deuxième se trouve juste en dessous donc un cran dans l’autre sens… c’est à dire un Do. La troisième note écrite est 1 cran en dessous du Do et aussi 2 crans en dessous du , c’est donc un Si.
Cela donne : , Do, Si dans ce cas.

Les Lignes Supplémentaires

Lorsque que l’on veut écrire des notes qui sont plus hautes ou plus basses que celles de la portée alors, on rajoute des petites lignes autant que besoin. Portée lignes sup

 

Exercice de lecture relative

Déchiffrer les notes sur la portée suivante dans le cas où la première note est un Do, puis dans le cas où la première note est un , puis un Mi, puis un Fa et ainsi de suite pour toutes les notes.Exercice lecture relative PS : si vous faites régulièrement cette exercice, il y a quelque chose à gagner.

A propos Ludovic

Je m’appelle Ludovic et j’ai décidé de commencer à jouer de la basse il n’y a pas très longtemps. C’était un rêve d’adolescent que je me permet de poursuivre aujourd’hui. Il n’est jamais trop tard pour commencer :-).
Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à La Portée et la Lecture Relative

  1. Fx goodmab dit :

    Bonjour
    Il me semble important de preciser que l on est en clé de sol. Alors que la basse est en clé de fa.

    • Ludovic dit :

      Bonjour, Dans cet article, il n’y a pas de clé sur les portées. On apprend à trouver une note par rapport à une autre d’où le nom de lecture relative. Voici le lien pour les clés et surtout, comme tu le dis, la clé de Fa qui nous intéresse le plus en tant que bassiste : la clé de Fa et les autres.

Merci de laisser un petit commentaire